Artiste réaliste

Victor Gilbert | Le vendeur de fleurs | Peintre académique / genre


Le milieu du XIXe siècle et le début du XXe siècle ont vu l'introduction de l'art basé sur la vie quotidienne, une représentation de tout, des marchands ambulants aux sans-abri en France et autour de la France. Les artistes étaient souvent profondément mêlés aux problèmes sociaux de l’époque et cherchaient à se libérer de l’historicisme imposant qui étouffait la production artistique depuis des décennies.Le mouvement dit "Le réalisme"ont trouvé des partisans dans le critique d'art progressiste Jules Castagnary et des artistes tels que Victor Gilbert ont promu une représentation réaliste de la vie moderne dans ses nombreuses permutations. Gilbert est devenu l'un des artistes qui a porté le réalisme plus loin dans le XXe siècle et qui est également tombé sous l'influence de le mouvement impressionniste en recherchant de nouvelles méthodes de représentation, souvent moins sérieuses que son travail le plus ancien.



Victor-Gabriel Gilbert est né à Paris le 13 février 1847, un peu avant la révolution de 1848, qui a entraîné des réformes du système des salons permettant à davantage d'artistes de présenter de nouvelles œuvres. Les parents de Gilbert n'ayant pas les moyens de l'envoyer à l'École des Beaux-Arts pour y suivre une formation, un parcours typique pour les artistes en herbe, il commence à travailler comme apprenti à treize ans pour Eugène Adam, peintre décorateur. suit des cours à l'École de la Ville de Paris, sa seule forme de formation artistique officielle. Comme de nombreux ateliers de l'École des Beaux-Arts s'appuient sur une formation et un style de peinture plus rigides sur le plan académique, son manque d'études approfondies l'a peut-être forcé à se tourner vers le quotidien pour s'inspirer.
Gilbert fit ses débuts au Salon de 1873 avec Les Apprêts du Diner (Préparer le diner) et Avant le Bal (Avant le bal), un an seulement avant que le groupe impressionniste ne présente ses peintures lors de la première exposition "Impressionniste" dans l’atelier du photographe Nadar. Au milieu des années 1870, Gilbert fut soutenu financièrement par le père Martin, qui possédait un magasin d'art situé rue Lafitte et qui était un partisan important du mouvement impressionniste et de la promotion d'artistes jeunes et prometteurs. Il obtint plusieurs œuvres de Gilbert pour lui-même et en retour. , Gilbert exécuté Portrait de Mme. M… (Portrait de Madame M… ), qui a été exposée au salon 1875. À partir de ce moment-là, Gilbert fut suffisamment établi en tant que peintre pour qu'il ne soit plus obligé d'achever des travaux de décoration pour les fabricants de textiles (La tradition réaliste: peinture et dessin français 1830-1900, ex. cat., Cleveland: Le Cleveland Museum of Art, 1980, p. 294). De nombreux artistes ont de plus en plus recours aux marchands d’art pour la vente de leurs images. Le parrainage du travail de Gilbert par Martin a contribué à la diffusion de ses images réalistes. en le rendant plus populaire auprès d'un public plus large qui a continué à réagir à ces images facilement reconnaissables et compréhensibles. Cela place également Gilbert parmi les artistes les plus progressistes de la période.
Au début de sa carrière, Gilbert se concentra sur les natures mortes, mais vers la fin de la période, il se tourna de plus en plus vers les thèmes typiques du réalisme.Il devint le peintre des Halles, un quartier parisien qui existe toujours mais qui était alors un centre de la rue. les vendeurs et les marchés, un quartier animé de Paris. Plusieurs de ces scènes étaient des marchés de poisson et l'une de ses œuvres, celle de Un Coin de la Halle aux Poissons; le matin (Un coin du marché aux poissons; Matin), exposée au salon de 1880, lui valut sa première médaille, un prix de deuxième classe; il a également été acheté par l'État ".Comme Gilbert connaissait bien la littérature naturaliste, en particulier les romans d'Émile Zola, il était conscient du fait que l'auteur considérait Les Halles comme un symbole du dynamisme et de l'énergie de Paris.", un point expliqué dans The Realist Tradition suggérant que Gilbert était également intéressé par la combinaison de textes littéraires avec ses compositions et s’inspirait de la littérature ainsi que de la vie quotidienne pour l’exécution de ses compositions.Il est également noté que:
La capacité de Victor Gilbert à capturer différentes activités professionnelles et types sociaux est un autre aspect de son style. Les visites fréquentes de Gilbert aux Halles lui permettent d'assister à de nombreuses activités. Mettant l'accent sur l'actualité de la scène, sa description visuelle l'a aidé à devenir le célèbre maître des Halles en 1885.



Gilbert s'était créé une niche pour lui-même et pour son travail dans la représentation réaliste des aspects de la vie parisienne; il était aussi devenu populaire auprès de l’Etat, non seulement sa peinture de 1880 avait été achetée par eux, mais aussi sa 1884 (Porteurs de Viande - Transporteurs de viande) L’entrée dans le salon était également. Au fur et à mesure que son style progressait, Gilbert ne négligea pas uniquement les scènes bourgeoises, telles que Marché aux fleurs (Marché aux fleurs), le liant plus intimement avec les peintres impressionnistes, en particulier Pierre-Auguste Renoir et son intérêt pour les belles femmes bourgeoises prenant part à leurs activités tranquilles, peintures qui étaient bien loin du travail de nombreux réalistes précédents. Avec ce changement de thème, Gilbert s'est également orienté vers une palette plus claire, au lieu d'une palette sombre rappelant des réalistes précédents tels que Théodule Ribot et François Bonvin.





Gilbert continua à se soumettre régulièrement au Salon jusqu'en 1933. En 1926, il reçut le Prix Bonnat. Plus tôt dans sa carrière, en 1897, il a également été nommé Chevalier de la Légion d'Honneur et a également été juré de Salon.Gilbert est décédé le 21 juillet 1935. Il est maintenant enterré au cimetière de Montmartre à Paris.Victor Gilbert Il a non seulement été influencé par le réalisme, mais aussi par l’impressionnisme.Sa vie et sa carrière professionnelle ont été marquées par une période de transitions stylistiques cohérentes, influencées par l’époque. Son début de carrière a été préoccupé par des thèmes réalistes, des scènes de la vie quotidienne. fait ici sa marque et que La Belle Époque était venue et repartie, il s’est tourné davantage vers des scènes de genre incluant des femmes bourgeoises élégantes et leur famille, et en particulier de jeunes enfants, dépourvus de tout ce qui est dur "pittoresque" vision de la vie quotidienne.
À mesure que de plus en plus d'œuvres de Gilbert seront connues, d'autres influences apparaîtront peut-être et l'œuvre de cet artiste deviendra encore plus diversifiée. | © Rehs Galleries



























Victor-Gabriel Gilbert [1847-1933] è stato un pittore Francese. Sin dall'infanzia Gilbert est un artiste de la capacité artistique, qui a le pouvoir de célébrer non seulement son abbastanza mais qui est invoqué par son auteur toute l'École des Beaux-Arts. Gilbert venne messo, perciò, une bottega d'Eugene Adam, arrivent comme un ami. La suite de mes études avec Pierre Levasseur sous presse de l'École.
Faites-nous part de toutes les scènes immersives de la vie, il est fondamental de savoir ce qui se passe dans la scène de la vie quotidienne, de ce qui est marchand, et de la strade de la capitale française.
Cliquez sur le lien suivant pour commencer, cliquez ici pour en savoir plus sur le salon salon de 1873 et sortez ensuite l'un après l'autre, puis cliquez sur le bouton suivant pour afficher le résumé de votre décision.
Gilbert emerse ufficialmente come pittore nel 1880 et ainsi de suite, dans le cadre du Salon, il est une fois dans sa médaille et sa valeur et dans son commerce "Un œil de mercure de la part de Mattina".
L'interface produit est scandaleuse à la télévision de grandes dimensions raffinées en détail du livre de grande taille de Parigi, Les Halles. Je ne suis pas en train de payer pour le Naturalisme dans le XIXème siècle et pour la musique vibrante dans le plein air.
Remarques concernant les médicaments d'or datant de 1889 et de 1926, le Prix Bonnat.La suite est donnée à la confirmation du nom de la Légion d'Onore, 1897.

Загрузка...